Environnement

Environnement

C’est en 2004 qu’ENvironnement JEUnesse crée la Certification Cégep Vert du Québec (CVQ). Le Collège André-Grasset a alors fait partie des cinq premiers établissements d’enseignement collégiaux à y adhérer et, fait d’exception, le seul collège privé. Depuis, le Collège n’a fait que confirmer son intérêt en matière d’environnement par ses actions. Certifié niveau Excellence depuis 2011, l’institution innove à chaque année en matière d’environnement en orientant son développement selon certains impératifs du développement durable.

Philosophie environnementale du Collège André-Grasset

Le Collège André-Grasset, institution privée d’enseignement d’ordre collégial, est un lieu d’éducation et de formation favorisant le développement global de la personne. D’un point de vue environnemental, cela implique de faire des choix qui favoriseront, chez nos étudiants, le développement de l’éco-citoyenneté.

Le Collège entend partager sa vision d’avenir par le développement de comportements individuels et collectifs pour la protection et la conservation de l’environnement. Afin d’atteindre ces buts, nos actions projetées sont inscrites dans le temps par l’adoption de notre Plan d’action en environnement et en développement durable. Ce document illustre bien la structure de nos priorités. En voici les thèmes abordés :

  • Éducation relative à l’environnement et au développement durable
  • Implication dans la communauté
  • Éco-citoyenneté/Espace de vie/Saines habitudes de vie
  • Événement éco-responsable
  • Saine gestion (Énergie, Eau, Matière résiduelle, Matière dangereuse)
  • Fournisseurs/ Achat local
  • Qualité de l’environnement intérieur

Ce qui se mesure s’améliore. Cette réflexion motive la rédaction d’un nouveau bilan environnemental tous les 5 ans. Cela permet de nous comparer, de mettre en lumière les avancées en matière d’environnement ainsi que de se fixer de nouveaux objectifs

Le Collège s’engage à établir et à maintenir des normes de saine gestion environnementale contribuant au bien-être et à la santé des individus et à un avenir viable pour les générations présentes et futures. Un choix éclairé quant aux divers intrants du Collège et un suivi stricte des matières résiduelles que nous produisons (déchets, GES, etc.) sont des exemples de ces normes que nous nous sommes imposées. L’objectif final étant bien sûr de réduire notre empreinte écologique.

L’une des principales valeurs qui motive nos actions est de réduire notre emprise sur notre milieu, soit notre fameuse empreinte écologique. Les Nord-américains sont les plus grands consommateurs/gaspilleurs au monde. Selon diverses sources (jourdelaterre.org), si l’humanité entière vivait à notre rythme, il nous faudrait quatre (4) planètes pour subvenir à nos besoins.

Conscient des dangers que cela représente, l’ONU s’est dotée de programmes (PNUE, PNUDD) afin de surveiller la progression de l’intégration de l’environnement à nos modes de vie. Visant toujours l’excellence pour nos étudiants et désireux de les former pour affronter les réalités de demain, il va de soi que nos finissants aient intégré, au fil de leur parcours académique, ces grandes orientations internationales.

« Fier de son passé et tourné vers les défis de la modernité, le Collège poursuit sa mision dans le respect des valeurs humanistes en reconnaisant l’importance du développement durable, comme élément de formation et d’actions » – extrait du Plan stratégique de développement.

Plan stratégique de développement 2013-2018

Dans le plan stratégique de développement 2013-2018 du Collège adopté à l’automne 2013, sous la section Vision (Quel Collège voulons-nous ?), nous retrouvons la phrase suivante : « Un collège dont le développement durable teinte la formation et les actions ». Ce qui vient appuyer à quel point l’environnement a de profondes racines au sein de l’institution. Cette vision et ce principe sont par la suite déclinés en actions comme les suivantes:

5.6         Renforcer l’intercation entre le Collège et son environnement

5.12       Sensibiliser la communauté à la portée institutionnelle du développement durable dans les activités pédagogiques et administratives.

Or, s’étant taillé une place jusqu’au plan stratégique de développement du Collège, cela démontre à quel point le développement durable fait désormais parti des paradigmes de réflexions à tous les niveaux décisionnels.

Politique environnementale

Alexandre Beaudoin, conseiller en environnement et en développement durable

ANNEXE A

Tableau 1: les 16 principes du Développement durable au Québec

 

Les 16 principes instaurés par la Loi sur le Développement durable au Québec

L.R.Q., chapitre D-8.1.1

 

a) Santé et qualité de vie

b) Équité et solidarité sociale

c) protection de l’environnement

d) efficacité économique

e) participation et engagement

f) accès au savoir

g) subsidiarité

h) partenariat et coopération intergouvernementale

i) Prévention

j) précaution

k) protection du patrimoine culturel

l) préservation de la biodiversité

m) respect de la capacité de support des écosystèmes

n) production et consommation responsable

o) pollueur payeur

p) internalisation des coûts

Tiré de : http://www.mddep.gouv.qc.ca/developpement/resume-loi.pdf, consulté le 2 avril 2012

Afin de mobiliser et sensibiliser les étudiants aux enjeux environnementaux, chaque année le Collège organise Les 3 Jours d’une Vie en Vert. Cette activité de sensibilisation a lieu au début du mois de novembre de chaque année depuis 2009.

Thématiques annuelles

2009-2010 : Matières résiduelles
2010-2011 : La forêt boréale
2011-2012 : Les premières nations et l’environnement
2012-2013 : L’agriculture urbaine
2013-2014 : L’art et le développement durable
2014-2015 : Le pétrole et la mondialisation

Comité d’Action et de Concertation en Environnement (CACE)

Le CACE (Comité d’Actions et de Concertation en Environnement) est un groupe diversifié qui invite, comme son nom l’indique, à la concertation, dans une perspective d’amélioration continue et de développement responsable et viable.

Le comité est constitué des membres provenant de toutes les sphères d’activités du Collège partageant un intérêt commun en matière d’environnement et de développement durable et de quelques étudiants.

Énergie

En accord avec les plans directeurs de la Canadian Gas Association[1], la vraie solution de l’avenir de notre planète réside dans l’efficacité énergétique, c’est-à-dire miser sur une consommation d’énergie qui est minimisée pour un service rendu identique. Appliqué à son plein potentiel, c’est 15 milliards de dollars que les Canadiens pourraient épargner annuellement. Cette position d’efficacité économique combinée à une saine gestion de l’environnement résume en partie celle du Collège que l’on retrouve dans notre Politique environnementale.

Dans cette politique, nous nous engageons à :

  • Protéger l’environnement par des améliorations éco-énergétiques et soutenir de bons programmes d’entretien de ces équipements;
  • Démontrer qu’une bonne gestion énergétique dégage des économies. Ces réalisations peuvent ensuite être réinvesties dans la perspective d’un avenir viable.

Pour le Collège André-Grasset le secteur de l’Énergie se divise en 5 volets :

  1. L’Éclairage intérieur et extérieur;
  2. Le chauffage (contribution au bien-être et à la santé de la communauté);
  3. La gestion des appareils électriques;
  4. Le transport du personnel et des étudiants;
  5. Le transport du matériel et transport indirect (fournisseurs).

Chacun d’eux se décline en plusieurs actions environnementales que l’on retrouve dans notre Plan d’action en environnement et en développement durable.

Projet en cours

Actuellement, le Collège réalise une étude sur sa consommation d’énergie. De cette étude, nous obtiendrons un bilan présentant notre impact environnemental en tonnes de gaz à effet de serre produites. Ce diagnostic accompagné de ses recommandations d’amélioration nous aidera à établir notre liste de priorités afin de réduire notre empreinte écologique tout générant des économies.

 




[1] MK Jaccard and Associated Inc, Demand side management potential in Canada: Energy efficiency study, May 2006